Ta Lettre

Ta lettre

Ma manière de proposer un soin est par l’écriture.

Il est possible de me faire parvenir par mail avec ton nom, prénom, date de naissance et adresse puis UNE phrase si vous souhaitez.

Tu recevras dans les 10 jours, Ta lettre manuscrite par voie postale.

Ta lettre, c’est donc une communication d’une part de ton âme, que ma main va retransmettre… Ce n’est plus une simple lettre, mais une petite part de ton énergie ayant pris la forme de lettres, de mots… D’un simple papier profane, TA lettre devient TON objet SACRE… Un outil pour ton cheminement intérieur.

Ce que peut t’apporter TA Lettre :

Un regard nouveau sur une problématique récurrente

Un rituel de libération d’une mémoire karmique

Une libération par la prise de conscience d’une part de toi blessée dans une vie antérieure

Une réparation profonde de ton âme

Une connaissance plus profonde de toi-même

Suite à une série de rêves étranges et un profond mal être, j’avais décidé de faire appel au soutien d’un psychologue.  Alors que je partageais un mal être complètement incohérent pour moi, il m’a tranquillement écouté comme le veut sa profession.

Puis il me dit : « Nous allons chercher l’origine de cette tourmente dans votre vie. »

J’ai répondu assez spontanément .

« Dans cette vie ou dans celles d’avant. »

Il me répond, « Oui, c’est possible, mais ici, nous travaillerons uniquement dans cette vie. »

En moi, j’ai entendu cette petite voix intérieure qui me dit : « Je pourrai passer des années à échanger avec cet homme, mais nous ne remonterons jamais à la source de ma problématique…  » Retour à la case départ…

Je poursuis mes investigations. J’ai fait appel à une médium, sans donner des explications préalables, elle me transmet un message de mon âme. Dans une autre vie, un gros traumatisme d’une vie antérieure « parasite » ma vie d’aujourd’hui.  La conscientisation de cet évènement me soulage corporellement, je sens comme mon corps se dénoue de quelque chose… Les rêves de cette nature ont cessé.

J’ai pu avancer dans ma vie avec la force de cette expérience, hors du commun. Mais aussi riche de l’information qui m’avait été transmise.

Sans avoir besoin de « faire », remettre de la conscience sur une problématique qui « hors » de cette incarnation peut avoir des répercussions profondes sur notre vie, notre vie ici et maintenant, m’a permis de soulager mon âme.

Du temps a passé et la vie m’a fait développer mon propre don de naissance, c’est-à-dire la Médiumnité.

Une médiumnité qui peut se décliner en « psychographie ».

Si dans ta vie, tu rencontres une problématique qui, même après l’avoir retournée dans tous les sens,  n’a aucune solution apparente.  Alors l’intervention d’un médium peut t’offrir un nouvel angle de recherche vers votre paix intérieure voire de soulager complètement le problème.

Ma manière de proposer un soin est par l’écriture.

Il est possible de me faire parvenir par mail avec ton nom, prénom, date de naissance et adresse puis UNE phrase explicative.

Ta lettre, c’est donc une communication d’une part de ton âme, que ma main va retransmettre… Ce n’est plus une simple lettre, mais une petite part de ton énergie ayant pris la forme de lettres, de mots… D’un simple papier profane, TA lettre devient TON objet SACRE…

Et si tu commençais ton chemin par un regard sur tes vies antérieures ?

Le Journaling

Le journaling

Et si, tu découvrais ce que tu as à te dire…

Virginie Lamien

Il y a des jours avec, il y a des jours sans…
Il y a les montagnes russes émotionnelles…
Il y a le ras le bol…
Il y a l’envie de pouvoir vibrer plus haut et plus fort…
Il y a l’envie d’arrêter de se faire balloter…
L’envie d’être alignée…
Alignée à sa vie et ce au quotidien, dans tous les instants, juste d’être alignée dans sa juste place et au juste moment.

Une révolution intérieure a opéré le jour où j’ai posé mon crayon sur un bout de papier et j’ai commencé à écrire. Juste écrire pour moi même pour remettre de l’ordre dans mes idées, remettre du sens dans ce qui n’en avait plus. Pour prendre du recul sur le futile, pour se concentrer sur l’essentiel. Pour rester aligner dans le chemin qui est le mien, une chemin qui est parfois une autoroute, parfois un sentier escarpé de montagne. Sentier qui est parfois si escarpé, que je ne sais où faire le pas suivant… Je me sens juste dans la broussaille…

Pause séance de journaling…

Le chemin s’éclaire… Je remets un pied devant l’autre, c’est reparti… Parfois, le chemin est a un carrefour, un carrefour des possibles, un moment de choix, un moment où le choix de partir à droite ou à gauche vont fondamentalement transformer notre vie…

Pause séance de journaling…

J’irai à droite car je sais qu’en prenant le temps d’échanger avec moi-même, avec mes cellules, mon ADN, mon inconscient, mon intuition… Toutes ces parties de moi veulent aller à droite. Quand le choix s’opère aussi profond, il n’y a plus aucune place pour le doute.

Le journaling est un miracle de la communication de soi à soi… (cela devrait même être enseigné à l’école)

Je me permets de partager cette pratique, car elle est pour moi comme un « fondamental », voire un « non-négociable » pour mon bien-être.

Le Journaling est une introduction de communication profonde avec son âme. Cela demande un peu d’entrainement, une pratique régulière pour ouvrir un champs des possibles à son propre potentiel, juste magique.

Si tu veux aller plus loin dans cette pratique ou te mettre le pied à l’étrier, je ne vais pas réinventer la mayonnaise quand une autre que moi l’a très très bien fait avant.

Je te recommande donc vivement de poser les bases avec la MasterClass Journal To Magic de Floriane Letulle.

Tu intègres en toi, ton pendule, ta boule de cristal, ton tarot intérieur. La pratique est simple, un stylo, un cahier et une pratique quotidienne…

Et si communication avec toi-même commence maintenant.

Rituel de l’Eau de Lune

pleine lune

Eau de Lune, cela pourrait être le nom d’un parfum…

Mais cette nuit est la pleine lune, donc le moment de réaliser notre propre EAU DE LUNE.

Depuis la nuit des temps, la lune joue un rôle primordial dans la spiritualité des femmes, régissant nos cycles menstuelles, régulant les marées… Pour une femme se reconnecter au cycle de la Lune, c’est se reconnecter à toute sa féminité voire de se relier à toutes les femmes du monde.

Se reconnecter à notre « sororité ».

Une eau de Lune, c’est une eau chargée du rayonnement de la Lune, de son énergie pour nous accompagner tout au long du cycle. Cette eau « bénite » par l’énergie lunaire, vous apportera reliance à votre féminité, protection et paix.

Le rituel est très simple :

  •  Prendre une bouteille en verre que vous ne consacrez – de le sens littéral de rendre sacré – qu’à ce rituel. C’est une bouteille que vous allez passer du simple objet profane au monde sacré. Ce sera VOTRE bouteille Lunaire, que vous déposerez dans un lieu sacré de votre maison voire votre autel.
  • Un soir de pleine Lune, quand cette dernière est présente dans le Ciel, déposer votre bouteille pleine d’eau dehors, sans bouchon, de telle manière que votre bouteille soit exposée à la Lune.
  • Pendant votre sommeil, l’énergie de  l’eau et le rayonnement de la Lune opèreront leur magie pour « charger » votre eau. Les molécules d’eau vont capturer le rayonnement Lune. Vous vous créez comme un traitement homéopathique de « rayon de Pleine Lune »
  • L’étape la plus délicate, c’est le moment de votre réveil, qui doit se faire avant que les rayons du soleil ne touchent votre bouteille. Non pas que le soleil, soit mauvais, mais c’est simplement une tout autre énergie. C’est donc à l’aurore que vous devrez rapidement aller chercher votre eau de Lune et en refermer le bouchon pour garder précieusement son énergie.

La « posologie », vous avez 2 méthodes.

  • D’une pleine lune à l’autre vous pouvez boire le matin au réveil une gorgée de votre eau de Lune. Vous remplirez votre bouteille à la pleine lune suivante.
  • Vous pouvez devenir une vraie Sourcière qui, telle un oenologue, garde des cuvées bien précises de Lune. Je vous recommande pour se faire, de bien noter sur la bouteille la date de votre eau de Lune et de noter ce que cela représente pour vous comme vertus.

Par exemple, vous pouvez demander spécifiquement à la Lune des vertues à « charger » dans votre bouteille. Votre eau de Lune sera donc peut être pleine de « compassion », « patience », « amour »…

Mais plus intimement, si vous faites votre eau de Lune et que pendant ce cycle vous tombez amoureuse de celui qui deviendra votre partenaire de vie, ou d’une tranche de vie importante,  alors dans les moments plus tempêtueux de votre relation ou des moments de doutes, votre eau de Lune pourra vous reconnecter à cette énergie d’amour ressentie lors de votre rencontre.

Ce rituel est déclinable avec l’amour que vous y porterez et au grè de votre créativité, inspiration… Imaginez vous transmettre une flacon d’eau de Lune du mois auquel votre fille est née pour le rituel de passage de ses premières Lunes (règles).

Pour les femmes que souhaitent accueillir la vie, souvenons-nous que nombreux sont les rites païens qui se réalisaient sous l’influence de la Lune pour rencontre les femmes fécondes. Si vous désirez porter un enfant, soutenir un processus d’adoption, pour devenir maman, demandez le soutien de la Lune.

Lorsque vous serez plus chevronnée en eau de Lune, vous pourrez décliner le rituel en fonction des différentes phases de cette dernière. Pour vous soutenir dans un projet nouveau, un besoin de recommencement, chargez votre eau depuis la Lune Noire jusqu’à toutes les phases lunaires montantes.

Idem, si vous avez besoin de terminer quelque chose, tourner une page, trouver l’énergie pour clôturer un projet, les phases descendantes de la Lune peuvent être de belles ressources.

Je vous souhaite à toute de beau cycle lunaire.

Prometra : Promotion des Médecines Traditionnelles

Prometra

Ma rencontre avec Prometra

C’est lors d’une rencontre pendant un stage d’Ecorituel vers Neuchâtel que j’entends parler de PROMETRA France. Des cercles de transe en lien avec la spiritualité africaine, me dit-on.

Je prends les infos, je rentre chez moi, nous sommes le 29 avril. Je prends contact avec la responsable de l’organisation pour m’inscrire pour le stage de septembre. Mon entretien avec Claire Jaillet-Dufour se passe bien, je sens un bon feeling. Je la sens bien ancrée, nous parlons de nos différents voyages entre l’Afrique et le Brésil. Quelques semaines plus tard, je reçois leur newsletter, ils organisent un festival d’été. Une nouvelle fois, je prends mon téléphone, m’inscrit et découvre que je pourrais co-voiturer avec un autre Suisse.

Me voilà, non sens appréhension, début août dans la voiture d’un parfait inconnu pour 8h de voyage. Cet inconnu, donc je tairais le nom, ne l’ai pas vraiment. C’est un journaliste d’exception qui a voyagé, raconté et vécu dans les pays du Sud. Ce trajet qui m’angoissait quelques peu, c’est avéré passer bien trop vite !
Nous parlons comme 2 pipelettes qui se connaissent depuis toujours.
Nous arrivons dans les Cévennes et ce hameau insolite nommé Aiguebonne.

Pour le festival, je me rends compte sur place que je m’étais un peu rapidement jeté à l’eau. Je n’avais quasi pas regardé le programme. Je me laisse donc porter. J’entre dans une yourte avec d’autres femmes assez bavardes et je m’endors le premier soir épuisée sous les tribulations de mes 2 partenaires de chambrée.

Première journée, je suis un peu perdue, mon nouvel ami journaliste est mon repère. Claire est ultra sollicitée, je n’ai que peu d’occasion de la voir.

Très rapidement, je découvre qu’Aiguebonne en été, c’est une rivière en bordure de prés, c’est des vaches en liberté, c’est du soleil mais surtout pleins de rencontres magiques !

Mes damoizelles de chambrée-Yourtes, je le découvre se nomme Nathalie et Carine et s’avèrent des femmes d’une grande gentillesse !

Nous nous rassemblons pour un moment de recueillement, les chants se suivent par-ci par-là. Un moment j’entends le chant de Yémanja de l’autre coté de la salle. Je suis la seule à avoir voyager au Brésil, un frère est dans la salle.

Claire nous invite à un 1er cercle d’union dans son temple. Son temple est à ciel ouvert, c’est comme au Brésil, c’est comme à la maison.

Je vous transmets sa prière pour le cercle d’union que je trouve magnifique :

« Je rends hommage à Dieu,
Au levant, au Zénith, au couchant.
Aux esprits de cette Terre d’Afrique et du Monde.
Que nos coeurs se rapprochent ainsi que nos mains.
Le cercle d’union que nous formons nous relie au passé et nous prolonge vers l’avenir.
Nos grand-parents le faisaient,
Nous sommes en train de le faire aujourd’hui
Pour permettre aux générations futures de perpétuer ce rituel.
Inspirons nous de la grandeur de ce symbole,
Imprégnons-nous de la profondeur de ce geste
et restons convaincus que main dans la main,
nous serons capables de relever tous les défis. »

Après ce cercle et cette profonde invocation, je sens l’énergie qui monte, je sens la protection du temple, je sens l’accueil de monde invisible.

Je vois Claire dans son rôle d’officiante, je suis touchée par sa présence. Elle nous invite à un moment de connexion pour la réconciliation entre l’Europe l’Afrique et l’Amérique.

Le reste du festival se déroulera toujours sous le même respect entre des moments profondément Sacré et de franche rigolade profane.

Je rencontre de magnifiques personnes… Le lien est fait, c’est en larme que je partirai une semaine plus tard que la date initialement prévue.

Le lien est fait au delà même de ma conscience.

En août, j’étais encore loin de me douter que j’allais y retourner presque 6 fois en 6 mois et ce festival va me mener aux portes du non-retour à Ouidah au Bénin.

Mais Prometra, c’est quoi ?

PROMETRA International est une organisation non-gouvernementale qui dispose de 26 représentations à travers le monde (Afrique, USA, Europe, Caraïbes, Océanie) dont le siège est à Dakar au Sénégal.

La mission de Prometra :

Revaloriser les religions anciennes et la spiritualité universelle en tissant des liens entre les cultures à travers le monde.  

réintroduction judicieuse des médecines traditionnelles 

dans nos pratiques contemporaines »

Son Président, le Dr. Erick V. A. Gbodossou est un médecin gynécologue et psychiatre qualifié et un guérisseur traditionnel initié. Le conseil d’administration de l’organisation se compose de présidents des représentations nationales dans le monde entier.

Par son action, PROMETRA s’est donné pour mission de réintroduire de façon réfléchie et judicieuse les médecines traditionnelles dans les programmes de santé nationaux des pays africains.
Sa mission s’accomplit à travers le plaidoyer, la promotion culturelle, la recherche scientifique, l’éducation, les relations internationales et la réhabilitation des savoirs traditionnels pour un développement endogène durable.

Docteur Erick V. A. Gbodossou a donc confié la branche française de PROMETRA à Claire Jaillet-Dufour. Claire, une femme discrète, que je soupçonne un peu timide mais une véritable force de travail et d’action. Son parcours de vie, je n’ai pu encore qu’effleurer la richesse de son histoire. Ce qui fera le contenu d’un article prochain.

Pourquoi me suis-je sentie touchée par la démarche de PROMETRA ?

Avant tout car, elle invite à un regard neuf sur les médecines traditionnelles du monde entier. C’est une invitation a lâché les préjugé pour accepter ce qui est.

Cérémonie de remise du bâton de pouvoir au Mexique

bâton de pouvoir

Entretien avec Daniel Wermus.

Daniel Wermus décrit avec minutie le rituel réalisé lors de l’intronisation du nouveau président mexicain. Pourquoi cette cérémonie est un véritable tournant dans l’histoire Sud américaine ?  Pourquoi ces images sont-elles vectrices d’espoir ? 

Daniel Wermus est journaliste, dans le cadre de ses fonctions il a voyagé dans plus de 50 pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie. Licencié de l’Institut de Hautes Etudes Internationales, il a travaillé à la Tribune de Genève avant de créer InfoSud en 1988. Daniel a consacré sa carrière à donner la parole aux personnes que personne n’écoute.

Cérémonie du bâton de pouvoir au Mexique, Obrador, un président pas comme les autres.

« J’ai été très impressionné par les images de l’intronisation du nouveau président mexicain Andrés Manuel López Obrador. Intronisation qui se passe sur la place centrale de Mexico, qui s’appelle le Zocalo. Selon les estimations, au moins un million de personnes ont assisté à l’évènement.

Debout sur la scène, le nouveau président se trouve entouré des leaders spirituels représentants les 68 peuples indigènes mexicains. Il se prête à un rituel de salutation de tous les esprits du monde avec l’invocation des quatre points cardinaux. Durant la cérémonie, les leaders spirituels s’adressent au Nord à L’Est au Sud à L’Ouest, ce sont à la fois des représentations terrestres ainsi que spirituelles de différentes qualités. Par ce biais des quatre points cardinaux, on sollicite des bénédictions du monde spirituel pour l’immense tâche de diriger un pays comme le Mexique qui ,comme nous le savons est en proie à une violence extrême face au narcotrafic, et aux problèmes de l’immigration. Le Mexique se voit obliger par les Etats-Unis, qui ne veut pas de ses migrants, de jouer le rôle de gendarme. Le Mexique reste sur une instabilité politique gangrénée par la corruption. Lopes Sabrador arrive au pouvoir, il a été élu par une grande majorité de Mexicains, il représente l’aile gauche, les ouvriers, les gens d’en bas qui ont un grand espoir de changement. Il incarne aussi un espoir dans la lutte contre la corruption face à des élites qui ont gouverné le Mexique pendant un siècle .

Ce contexte politique est mis en présence du monde spirituel, c’est une grande nouveauté par rapport à ce que nous vivons depuis longtemps où tout est séparé. Le monde politique jusqu’alors ne voulait pas entendre parler de l’ingérence du monde spirituel. Il y a tout à coup un président avec sa cravate et son complet, certes un peu maladroit et emprunté au début, mais qui est là, avec beaucoup de respect, entouré de tous ces grands chamans indigènes, des hommes et des femmes, qui font une cérémonie avec la fumée et des incantations. Ils lui parlent très gentiment et très respectueusement en lui demandant de répéter les paroles, paroles Sacrés de grande bienveillance, s’adressant au monde spirituel.

Cette cérémonie est le rituel de remise du bâton de commandement. Symboliquement dans le monde indigène, le bâton permet d’inspirer les leaders, de leur donner l’énergie et la force pour pouvoir gérer la direction d’une communauté. Le bâton du commandement, c’est un grand bâton avec différents tissus de différentes couleurs, c’est « mandar obedeciendo al pueblo », commander en étant au service du peuple, ce qui est très différent de commander en étant le tout puissant et en faisant ce que bon lui semble.

C’est une cérémonie très puissante car elle a été transmise avec humilité et gentillesse mais surtout un tel espoir que l’alliance avec le monde spirituel va permettre d’aller vers un monde meilleur pour tout le monde, y compris les blancs d’origines européens qui ont persécuté les indigènes depuis 500 ans, qui ont commis un génocide de millions et de millions de gens, disparus suite à la colonisation espagnole. Il y a ensuite eu des siècles de mépris et de persécution qui durent encore aujourd’hui. Malgré le passé, que nous pouvons comparer à la situation des afro descendants des suites de l’esclavage, à la colonisation, aussi au racisme qui subsiste aux Etats-Unis, comme en Europe. Le monde indigène est empreint d’une attitude humble et bienveillante qui va vers le pardon et la réconciliation malgré tout ce qui s’est passé. En offrant cette réconciliation, on offre en fait un monde meilleur à tout le monde. »

Le bâton de pouvoir raconté par Daniel Wermus

Retrouver le travail de Daniel Wermus, dans Madre Tierra !

Je tiens chaleureusement à remercier Daniel pour notre échange aussi empreint de bienveillance et de respect. Deux qualités qui caractérisent cet homme. Je tiens à te remercier Daniel pour notre amitié partagée au long de tous ces kilomètres dans ta voiture. Je viens aussi sincèrement te remercier d’être sur ton chemin, dans la justesse et la sagesse, d’être l’homme qui donne la parole à ceux qui ne peuvent se faire entendre.

J’ai tenu à proposer un article sur cette cérémonie car c’est un acte symbolique, un rituel, important que le président Obrador nous montre. Il ritualise de manière Sacré sa nouvelle prise de fonction. Je crois sincèrement qu’il faut beaucoup d’humilité pour pourvoir se remettre à la bénédiction des peuples indigènes afin d’honorer ses nouvelles responsabilités. Nous sommes loin du Fouquet’s de Monsieur Sarkosy, pied de nez au peuple d’en bas.

Le président Obrador demande la bénédiction des tribus jusqu’alors opprimées, rejetées voire persécutées… et plus d’un million de mexicain sont présents pour assister à cette célébration. Ce qui me touche tout particulièrement, c’est comment faire résilience quand il y a eu tant de souffrances, le poids du passé est trop lourd, la situation actuelle de Mexique est dramatique, d’une violence extrême, le président Obrador en prenant le bâton de Pouvoir, s’en remet à plus Grand que lui. Pour faire résilience, il est possible de s’en remettre à plus grand que soi.

C’est un exemple dont nous pouvons nous inspirer pour ritualiser un évènement, par exemple, professionnel. Dans le cas du bâton de pouvoir, c’est une acceptation d’un certain nombre de valeurs symboliser dans un objet. Chacun de nous, peut créer son propre bâton de pouvoir dans lequel, il peut y nouer ses propres engagements, convictions et visions. C’est une Sacralisation de ses engagements professionnels.

Par l’expérience du Sacré, l’esprit humain saisi la différence entre ce qui se révèle comme étant réel, puissant, riche et significatif, et ce qui est dépourvu de ces qualités, c’est-à-dire le flux chaotique et dangereux des choses, leurs apparitions et disparitions fortuites et vide de sens.

Mircéa Eliade