Qui est la Déesse Oshun ?

Catégories

Partager

ÉCOUTER SUR

PARTAGER L’ÉPISODE

Plongeons au cœur de l’univers fascinant de la déité, une figure divine empreinte de mystère et de grâce. Nouvelle, mais ancrée dans les racines profondes de la tradition yoruba en Afrique, elle est vénérée comme une divinité qui rend hommage à l’eau, à la fertilité et à la splendeur. Elle est reconnue sous différents noms tels que Oxum au Brésil et ochun à Cuba, illustrant la diaspora de sa vénération à travers le monde.

Dans la religion de Candomblé et de l’Umbanda, cette divinité féminine est représentée par une femme se baignant dans la douceur des fleuves. Cette sainte, vêtue de robes couleur d’or, incarne la sagesse et la grande délicatesse, et est souvent associée à la figure de la vierge. Son influence s’étend du Nigeria à l’Amérique, où elle prend une place prépondérante dans la santeria à Cuba et dans le candomblé au Brésil.

Conte de la déité Oshun dans la mythologie yoruba

Oshun, déesse de l’eaux douces en mouvement

Dans la mythologie, un jour, Oshun se déplaçait à travers sur notre planète, déployant sa beauté éblouissante. Cependant, son éclat attira l’attention d’Ogun, qui la poursuivit avec insistance.

Pour échapper à cette poursuite, elle se réfugia dans une rivière, descendant paisiblement le cours d’eau. C’est alors que Yemaya, la déité des océans, la repéra et la sauva.

En reconnaissance, Yemaya lui offrit le don précieux des eaux douces, faisant de cet élément son royaume, un sanctuaire sûr où Oshun pouvait résider. Ainsi, bien que Yemaya soit demeurée la mère des océans, Oshun, elle, est vénérée comme « sainte patronne »  des fleuves, des cascades et des sources, particulièrement associée à le fleuve africain Osun. Cette légende incarne la générosité divine et la protection offerte à Oshun dans le cours de sa fuite, établissant la connexion sacrée aux eaux douces.

Une Sainte qui nous enseigne le sacrifice pour le bien de tous

Dans l’histoire, les Orishas exprimèrent à nouveau leur insatisfaction envers Olodumare en tant qu’être suprême, croyant pouvoir gouverner notre planète de manière plus efficace. Eshu, porteur de nouvelles, informa l’être suprême qu’ils refusaient désormais de lui obéir, incitant Olodumare à arrêter la pluie. Une sécheresse dévastatrice s’abattit sur la terre, les cours d’eau se tarirent, les rivières et les lacs se desséchèrent, laissant la terre en proie à la mort imminente. Pris de remords, ils implorèrent le pardon, mais Olodumare, soit incapable, soit peu disposé à les écouter, resta inflexible.

Oshun prit alors l’initiative audacieuse de se métamorphoser en paon et s’éleva vers Orun, les cieux, afin de porter à Olodumare la nouvelle du repentir des Orishas. Le périple fut long, la contraignant à passer à proximité du soleil, altérant ses plumes qui commencèrent à se détériorer. Malgré son épuisement, elle persévéra jusqu’à atteindre Orun, où elle chuta finalement dans les bras d’Olodumare, prenant la forme d’un vautour. Impressionné par son courage, sa détermination et son sacrifice, Olodumare la guérit, déclenchant le retour des pluies bienfaisantes sur la terre. En reconnaissance de son acte héroïque, Oshun fut désignée comme la seule Orisha toujours bienvenue pour transmettre des messages à Orun. Ainsi, le paon et le vautour devinrent des symboles associés à Oshun, rappelant son exceptionnelle mission de réconciliation et de communication avec l’être suprême.

Bien qu’elle soit souvent sollicitée pour des questions financières en raison de son lien avec l’or, il est crucial de comprendre qu’elle incarne l’abondance de la nature, et non la richesse matérielle. Sa splendeur exceptionnelle est mise au service du sacrifice pour le bien des autres, soulignant la générosité et la compassion qui caractérisent cette déité. Au délà questions purement matérielles, elle invite une connexion profonde avec la Nature, la source et la disposition à sacrifier pour le bien commun. 

Les enseignements de la Déesse Oshun

Les enseignements de cet déité africaine transcendent les frontières du mythe pour guider les croyants vers une compréhension plus profonde de l’amour et de l’abondance.

Sa sagesse  s’exprime à travers des leçons d’amour inconditionnel, encourageant ses fidèles à cultiver des relations empreintes de compassion et de générosité. Elle incarne l’harmonie sous toutes ses formes, enseignant que l’appréciation de la beauté intérieure et extérieure enrichit l’âme.

Les enseignements de la Déesse Oshun

Prospérité et Abondance à travers la Connexion Spirituelle

Elle enseigne également l’importance de l’équilibre et de la douceur dans la vie quotidienne. Elle représente la force tranquille et rappelle aux adeptes que la puissance peut être exprimée avec douceur. Ses enseignements incluent la nécessité de maintenir un équilibre harmonieux entre les différentes facettes de la vie saine, favorisant ainsi le développement personnel.

Cette déité offre des leçons essentielles sur la prospérité et l’abondance. Elle encourage la connexion avec les énergies de l’univers, enseignant que cette communion peut ouvrir les voies de la prospérité dans tous les aspects de la vie. Ses adeptes apprennent à attirer l’abondance en cultivant une relation profonde avec elle en honorant son énergie bienveillante.

En suivant ces enseignements, les croyants découvrent une voie enrichissante vers l’amour, l’harmonie et la prospérité, intégrant ces valeurs dans leur vie quotidienne et spirituelle.

Pour découvrir
les Orishas

Les orishas, également appelés orixas, représentent des divinités au sein du culte afro-brésilien. Bien qu’il soit possible d’invoquer leurs énergies, il est essentiel de les comprendre pleinement ainsi que leurs fondements spirituels distincts pour une pratique éclairée. Découvrez ces enseignements essentiels dans notre formation en ligne.

Retour en haut